CLUB FRANCAIS DES MEMBRANES

Club Français des Membranes
(CFM – M2P2)
Europole de l’Arbois,
Bat. Laennec, Hall C, BP 80
13545 AIX en PROVENCE cedex
Tél : 04 42 90 85 01
Fax : 04 42 90 85 15


l'ultrafiltration de l'eau par fibre creuse une aventure toulousaine

MemPro 5
LES TECHNIQUES MEMBRANAIRES    
Nanofiltration

  La nanofiltration
 

La Nanofiltration est une technique membranaire relativement récente qui couvre un domaine de séparation intermédiaire entre l’Ultrafiltration et l’Osmose Inverse dans la famille des procédés à membranes sous pression

Module spiralé "Filmtec"

Module spiralé "Filmtec"

Les capacités de séparation de cette technique se situent :

  • pour les organiques, dans une gamme de poids moléculaire allant de 200 à 600 daltons,
  • pour les sels minéraux, dans une forte rétention globale des espèces ioniques à de faibles concentrations, et dans une séparation entre mono et multivalents pour des concentrations élevées.
 

  Principe
 
Les nanofiltres sont mis en oeuvre selon le principe de la filtration tangentielle avec un transfert de matière à travers la membrane dû à un gradient de pression pouvant varier de 10 à 40 bars. La couche active de ces nanofiltres est constituée d’un matériau organique ou inorganique présentant une structure microporeuse avec des diamètres de pores de l’ordre du nanomètre. Mis au point initialement pour la séparation en milieu liquide, les nanofiltres sont maintenant considérés comme offrant des possibilités d’application intéressantes dans la séparation des gaz, les réacteurs catalytiques à membranes ou la Pervaporation.
Structure d'une membrane organique composite

Structure d’une membrane organique composite
 

  Les installations de nanofiltrations
 
Unités de Nanofiltration Production d'eau potable à Méry sur Oise

Unités de Nanofiltration Production d’eau potable à Méry sur Oise
Les modules actuellement proposés sont de type tubulaire ou spirale.

Le choix de la géométrie du module dans le cas d’une utilisation précise se fera en fonction du liquide à traiter. Par exemple, dans le cas d’un fluide contenant des matières en suspension, les modules spirales nécessitent un prétraitement important du fluide mettant en oeuvre des installations souvent aussi importantes que le procédé membranaire lui-même.

Par contre ces modules sont beaucoup plus compacts et demandent une énergie de pompage du fluide plus faible comparée à celle nécessaire pour des modules tubulaires.

Les recherches actuelles sur les nanofiltres en céramique devraient conduire à un ensemble de membranes ayant chacune un comportement spécifique en fonction de la nature des milieux traités.