CLUB FRANCAIS DES MEMBRANES

Club Français des Membranes
(CFM – M2P2)
Europole de l’Arbois,
Bat. Laennec, Hall C, BP 80
13545 AIX en PROVENCE cedex
Tél : 04 42 90 85 01
Fax : 04 42 90 85 15


l'ultrafiltration de l'eau par fibre creuse une aventure toulousaine

MemPro 5
LES TECHNIQUES MEMBRANAIRES    
Pervaporation

 

La Pervaporation est un procédé de séparation des constituants d’un mélange liquide, par vaporisation partielle au travers d’une membrane dense présentant une affinité préférentielle pour l’un des constituants.

Jusqu’à nos jours, sa principale application industrielle reste la déshydratation de l’éthanol, qu’elle permet d’obtenir pur, dans des conditions économiques compétitives par rapport à la distillation azéotropique en présence de benzène, tout en préservant l’environnement.


Schéma de principe de la Pervaporation

 

  Principe
 

La Pervaporation est une technique de séparation membranaire qui met en jeu le transfert sélectif d’un soluté en phase liquide au travers d’une membrane dense, puis sa désorption en phase gazeuse sur l’autre face de la membrane. La force de transfert est ici la différence des pressions de vapeur du ou des composants perméés entre la face amont et la face aval de la membrane.

Le composant à extraire est vaporisé à travers la membrane, puis collecté à très basse pression dans un récipient sous vide ; il est ensuite condensé et évacué. Cette vaporisation refroidit le fluide à traiter qui doit être réchauffé pour maintenir le flux le plus élevé possible à travers la membrane.

_Pour cette raison, le procédé est divisé en plusieurs étages avec réchauffages intermédiaires.

PDF - 44.8 ko
Description du procédé de Pervaporation


Déshydratation d’éthanol à la sucrerie de Bethéniville